CHSCT-EP

Ici en lien notre compte-rendu sur 4 pages avec sommaire cliquable.
Après un point rapide sur les modalités de tenue des réunions de dialogue avec les représentants des personnels, le CHSCT a abordé des sujets en lien direct avec la restructuration de Météo-France :
* un bilan d'étape du projet de rattachement des CRA à la DSM
* la mise en œuvre du CSP assistance informatique
* et ce qui était le point majeur de l'ordre du jour : le plan d’actions pour accompagner la réorganisation de la prévision

Puis des points rapides sont faits :
* sur le port des masques ; la direction souhaite visiblement être plus coercitive
* une « note relative à l’accompagnement du changement » est passée en revue.
* sur l'étude de l'évolution des métiers et des carrières des TSM qui débute.

lIci en lien notre compte-rendu de ce CHSCT-EP que présidait la p-dg.
2 expertises extérieures à Météo-France sont diligentées (demande des représentants des personnels) :     
- l’une sur des risques de «  danger grave dans les Centres de Services Partagés administratifs »
- l’autre portant sur « un projet important modifiant les conditions de travail concernant la réorganisation des métiers de la prévision ».
Ce second sujet est reporté à 2020.
Le premier point est donc le seul traité. Un plan d'action est présenté. Précision à ce jour : la CFDT-Météo a fourni ses remarques sur ce plan depuis la tenue de ce CHSCT ; elles devraient quasiment toutes être intégrées au plan d’action.
La CFDT-Météo est parallèlement revenue sur la notion de « droit à l’erreur » qui doit permettre à des agents arrivés dans les CSP récemment d’en repartir si, manifestement, le poste ne répond pas du tout à leurs attentes.

En point divers, est présenté un projet d’informatisation des registres santé et sécurité au travail.

Le CHS avait obtenu que deux expertises soient diligentées par des sociétés habilitées externes à Météo-France : l’une sur le domaine des CSP administratifs, l’autre sur le projet modifiant les conditions de travail concernant la réorganisation des métiers de la prévision. Ces expertises doivent servir à bâtir des plans d’action de prévention des risques professionnels, dans un contexte marqué par des restructurations incessantes, imposées ces dix dernières années.
La p-dg a présidé ce CHSCT principalement consacré à l’expertise sur la modification des conditions de travail en lien avec la réorganisation des métiers de la prévision.
La société Sésame Ergonomie a présenté son rapport sur les conditions de travail futures des MeteoConseils et sur les métiers de la prévision en général.
Des interviews ont eu lieu et un questionnaire a été diffusé à 770 personnes, pour près de 500 réponses, donc une forte participation. La suite dans notre compte-rendu.

Ici en lien notre compte-rendu du CHSCT de Météo-France, qui s'est tenu le 10 octobre 2019 à Bordeaux.

Après la lecture d'un mot d'introduction provenant de la nouvelle p-dg, parmi les sujets, on notera un état des lieux sur le risque suicidaire à Météo-France, ainsi que les principales observations du réseau des ISST après 3 ans d'inspections sécurité et sûreté au travail ainsi qu'une évaluation des risques psycho-sociaux au niveau des CSP administratifs (travaux d’un stagiaire en psychologie du travail).
Le sommaire est "cliquable".