Aux questions restées en suspens sur le périmètre exact dans lequel doivent s'inscrire les rélexions du groupe, les organisations syndicales représentées ne trouvent pas entière satisfaction dans les réponses apportées, selon qu'elles attendaient une ouverture plus ou moins large du mandat donné par la direction.

Cette seconde réunion se voulait surtout informative pour le groupe de travail, avec deux présentations, l'une sur l'expérimentation menée à l'IGN, la seconde par la DSI sur les technologies utilisables pour travailler hors du réseau informatique interne.
Il s'agissait aussi de cerner plus exactement ce que doit recouvrir la notion de télétravail à Météo-France.

Expérimentation à l'IGN (par le chargé de mission à la DRH de l'IGN)

La direction de Météo France a décidé de la constitution d’un groupe de travail dont l’objectif est d’étudier la faisabilité et les conditions de l’introduction du télétravail dans l’établissement. Les organisations syndicales représentées à Météo France seront étroitement associées à ces travaux.

Pour la CFDT-Météo, c’est un sujet qui vaut d’être examiné, et nous avions, de manière assez isolée, assumé cette position dans d’autres circonstances liées à la réorganisation territoriale.

Aujourd’hui, le cadre est celui d’une réflexion d’ensemble pour intégrer et structurer au niveau de l’établissement cette nouvelle forme de relation au travail.

Il se trouve justement que les dispositions applicables au télétravail entrent dans le Code du travail par les articles de la loi du 12 mars 2012 qui en donnent la définition et définissent les obligations de l’employeur en la matière.

Le contexte réglementaire et juridique se trouve fixé, et les axes essentiels pour la Fonction Publique sont donnés par les rapports du Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGIET) et Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable.

Pour notre part, nous comptons en outre nous référer à la récente enquête Obergo « Impacts du télétravail réel et les évolutions des conditions de vie des salarié(e)s », réalisée avec le soutien de la CFDT Cadres.

Si le concept est connu, sa réalité l’est beaucoup moins et les questions à soulever sont nombreuses, depuis l’examen des fonctions ou des tâches éligibles jusqu’aux contraintes du travail à domicile, en passant par les aspects de sécurité informatique etc….

Parmi les principes essentiels de la réussite du télétravail figurent le volontariat des agents, la réversibilité et également la nécessité d’une réelle adhésion de l’encadrement et de son adaptation à une nouvelle forme de management.

L’intérêt et de réceptivité du personnel Météo France, qui constituent aujourd’hui des inconnues, seront des éléments déterminants pour donner du sens à la démarche et créer les conditions favorables à une expérimentation En faisant le choix d’aller au-delà d’un inventaire et d’une formalisation de ce qui se pratique actuellement en matière de travail à distance dans l’établissement, l’objectif doit bien être, de notre point de vue, celui d’offrir des perspectives nouvelles en terme d’équilibre entre vie personnelle et activité professionnelle, peut-être plus à même de répondre aux aspirations de certain(e)s de nos collègues.

Nous reviendrons sur le dossier en fonction de l’avancement des travaux du groupe.

Vos représentants CFDT Jean Luc Varron et Vincent Daval